Chargement...
28
sustegnu
1 310 €
nantu 2 000 €

Pudete arrivà à qualsìasi spesa di cumpensu, senza tassa s'è u prugettu ùn scuntrà u so testu. Fine chì hà da nantu à: 02/04/2019

discrizzione

Je m’appelle Charles Hermier, et je mène ce projet au nom du collectif Granagora. Il est composé de Patrick Perrin (formateur en permaculture), Ruben Galleta (Jardinier professionnel), Benoît Digard (conservateur de graines), moi-même…et tous les sympathisants granagorains à nos côtés depuis 2016.

Granagora, c’est aussi un événement bi-annuel (printemps et automne), organisé au Parc de Saleccia (www.parc-saleccia.fr ), un échange convivial qui fédère une communauté en devenir

Reportage sur Télé Paese

Les Rencontres Granagora se déroulent sur une ou deux journées, et comportent :

  • • Des conférences-causeries dans la matinée ;
  • • Un troc de graines l’après-midi ;
  • • Des ateliers et réunions pratiques ;
  • • Des vidéos pédagogiques sur les semences paysannes (reproduction, législation, etc) ;
  • • Des interviews du Sommet 2018 de la souveraineté alimentaire.

Ainsi, l’objectif in fine est de constituer une Grainothèque corse pérenne, alimentée par un Jardin de semences, et par un réseau de Jardiniers-mainteneurs (producteurs-multiplicateurs de semences paysannes).

L’enjeu est vaste ; il s’agit de biodiversité cultivée locale, ici en Corse.

Dynamique du projet

Enjeu : Participer à l’autonomie alimentaire de la Corse
Objectif : Constituer une grainothèque volumineuse et pérenne
Mission : Produire des semences paysannes en permaculture
Critères d’évaluation : la grainothèque est généreuse et Granagora crée un emploi durable


Le projet dans le temps

L’emplacement du « site de production » est identifié à Saleccia, au cœur du parc paysager remarquable, mis en œuvre par la famille Demoustier.
La mise en place de la serre a lieu en mars sous forme de chantier participatif. Pour ce faire, le terrain est nettoyé et nivelé à l’aide de gros engins mécaniques.

Par ailleurs, le sol est d’une importance capitale pour recevoir les plants dans des conditions optimales et sans apports chimiques. Après un bon défrichage, nous avons amené cet hiver fumier et BFR pour préparer le Jardin de semences de 500 mètres carrés, accessible depuis le Parc.
Une clôture robuste (gare aux lapins !) va être installée au printemps pour sécuriser le périmètre.

Nous avons initié cette année le stockage en grainothèque de graines de Solanacées (tomates, poivrons/piments, aubergines), cultivées en bio suivant les principes du jardinage en sol vivant.

Le réseau de Jardiniers-mainteneurs se densifie, lentement mais sûrement. Nous créons une charte de collaboration JM-Grainothèque lors de notre réunion du 2 mars.

En résumé, le calendrier se présente ainsi :

  • Hiver 2018 - 2019: mise en place de la structure (JDS et serre de production)
  • Mars: premier semis sous serre (poivrons & piments)
  • 2 Mars: Rencontres Granagora (session de printemps)
  • Printemps 2019: Projet d’entreprise en couveuse pour la production et vente de plants
  • Eté – automne 2019: Premières récoltes de graines de solanacées
  • Octobre: Rencontres Granagora (session d’automne).


Budget

L’argent de la collecte sera géré de manière rigoureuse!
La somme sollicitée représente le minimum indispensable pour pouvoir développer pleinement le projet.
Granagora nous l’espérons sera par la suite complètement autonome financièrement. Et dès que possible, Granagora dévoilera sa dimension éducative auprès des jeunes générations.

L’investissement se présente comme suit :

  • • Serre de 50 m2 (potentiellement alimentée en panneaux solaires) 2000 €
  • • Clôture du Jardin de semences 1100 €
  • • Nivellement du terrain (location pelle mécanique) 800€
  • • Analyse de sol (Auréa Agrosciences) 100€
  • • Matériel divers (Voile de pollinisation, irrigation, brouette, tuteurs, etc.) 300 €
  • • Terreau de semis pro (20 sacs de 70L à 15€) 300€
  • • Commission MOVE et frais logistiques de gestion 500€
  • • Marge de sécurité 400€

TOTAL 5500 €


Le Jardin de semences prend de fait toute sa place à l’avenir, avec la serre qui l’accompagne.
C’est le point d’ancrage de la constitution de notre future banque de graines adaptées au terroir. Une fois un volume de graines stockées conséquent, nous pourrons continuer à les distribuer gratuitement.

A cet égard, la gratuité est un moyen adéquat de terrasser l’économisme ambiant. Cette « gratuité d’émancipation » (P. Ariès) est à la fois économique et culturelle. Elle se démultiplie à travers de multiples projets à échelle humaine, ancrés localement dans le temps long.
Cela dit, la gratuité libère du prix, pas du coût.

Granagora reste gratuit et accessible à tous, mais produire une telle quantité de semences locales nécessite des moyens proportionnés.
A savoir un jardin de semences digne de ce nom, et une serre de production de plants maraîchers professionnelle.


C’est là que nous sollicitons un soutien financier pour mettre en œuvre la suite de ce projet collectif. 

Pourquoi Vous me direz-vous ?

Nous nous tournons vers la finance participative pour moult raisons, simples et pragmatiques.

Granagora est un projet que le collectif mène dans un esprit de permaculture, dont les 3 principes directeurs sont les suivants :

  • • Prendre soin de la terre
  • • Prendre soin de l´humain
  • • Partager équitablement.

Le côté participatif est donc au cœur du projet, et reste fondamental pour nous.
En outre, la responsabilité des acteurs contribue à la raison d’être de l’organisation.

Côté finance, il nous paraît indispensable de commencer petit, et mettre en œuvre une solution lente et pérenne. Donc pas de dettes ni d’emprunts à rembourser dans un délai de court terme. Il convient d’abord (en 2019) d’assurer une activité collective qui s’inscrit dans la durée.

A cet égard, Granagora est en quelque sorte l’embryon d’une ferme d’avenir, avec tout ce que cela suppose d’investissement humain et financier à venir… Petit clin d’œil ici aux généreux donateurs : leurs noms seront soigneusement conservés pour « valoriser » leur contribution dans le temps.

Enfin last but not least, Move Corsica est LA plateforme de financement participatif en Corse, et l’ancrage du projet sur le territoire reste pour nous un fil rouge à tous les niveaux.

Cinq bonnes raisons de croire en ce projet

  • • Obtenir des semences paysannes de variétés anciennes et reproductibles
  • • Soutenir un système local de production agro-écologique
  • • Participer à la création d’une grainothèque corse accessible à tous
  • • Cautionner un lieu d’expérimentation en permaculture
  • • Voter pour l’autonomie alimentaire insulaire comme projet politique.

A propos du porteur de projet Charles Hermier

  • 1994-1998 : Etudes de gestion
  • 2001-2007 : Enseignant à l’étranger (Economie et Anglais)
  • 2008 : BPREA Agriculture biologique et agroforesterie
  • 2009-2015 : Enseignant à l’étranger (Anglais, Français, Ecologie)
  • 2016-2018 : Jardinier à la Casa Fiurita de Saleccia
  • 2019 : Projet Granagora et création d’entreprise

28
sustegnu
1 310 €
nantu 2 000 €

Pudete arrivà à qualsìasi spesa di cumpensu, senza tassa s'è u prugettu ùn scuntrà u so testu. Fine chì hà da nantu à: 02/04/2019

vi ringraziu di sustegnu

Lucie Eymeri 18/03/2019 - 14:49
De tout coeur avec vous, merci pour ces belles initiatives !
Charles Hermier 18/03/2019 - 18:53
Merci à vous Madame! En Corse aussi les petits ruisseaux font les grandes rivières!
Philippe Choquart 14/03/2019 - 11:57
Bravo et Bon courage
Charles Hermier 14/03/2019 - 12:59
Merci beaucoup Philippe pour ta générosité! Du coeur à l'ouvrage oui il y en a besoin!!
SEBASTIEN NICOLAS 13/03/2019 - 23:25
Superbe aventure Charly, il y a des montagnes à déplacer, mais ta force tranquille fera des miracles. Le bise depuis le Maroc.
Charles Hermier 14/03/2019 - 13:02
Shoukrane l'ami! C'est en effet un projet pétri d'humble prétention!
Ninon Catto 13/03/2019 - 12:52
Longue vie à Granagora, au partage des savoirs et des semences :) et félicitations les copains, votre projet il déchiire! <3
Charles Hermier 13/03/2019 - 13:43
Merci Ninon, et vive les jardiniers-mainteneurs!
Nicolas Gauccard 12/03/2019 - 17:19
Salut Charli, salut à tte l équipe, Plein de succès dans votre projet et ambition. Je ne sais pas comment se lit le succès, mais si c est dans le maintien ou le re développement de la diversité, à fonds derrière vous. Bises Nico
Charles Hermier 12/03/2019 - 18:45
Tout à fait Nicolas, c'est de biodiversité cultivée dont il s'agit. Et merci à toi d'y participer!

discrizzione

Je m’appelle Charles Hermier, et je mène ce projet au nom du collectif Granagora. Il est composé de Patrick Perrin (formateur en permaculture), Ruben Galleta (Jardinier professionnel), Benoît Digard (conservateur de graines), moi-même…et tous les sympathisants granagorains à nos côtés depuis 2016.

Granagora, c’est aussi un événement bi-annuel (printemps et automne), organisé au Parc de Saleccia (www.parc-saleccia.fr ), un échange convivial qui fédère une communauté en devenir

Reportage sur Télé Paese

Les Rencontres Granagora se déroulent sur une ou deux journées, et comportent :

  • • Des conférences-causeries dans la matinée ;
  • • Un troc de graines l’après-midi ;
  • • Des ateliers et réunions pratiques ;
  • • Des vidéos pédagogiques sur les semences paysannes (reproduction, législation, etc) ;
  • • Des interviews du Sommet 2018 de la souveraineté alimentaire.

Ainsi, l’objectif in fine est de constituer une Grainothèque corse pérenne, alimentée par un Jardin de semences, et par un réseau de Jardiniers-mainteneurs (producteurs-multiplicateurs de semences paysannes).

L’enjeu est vaste ; il s’agit de biodiversité cultivée locale, ici en Corse.

Dynamique du projet

Enjeu : Participer à l’autonomie alimentaire de la Corse
Objectif : Constituer une grainothèque volumineuse et pérenne
Mission : Produire des semences paysannes en permaculture
Critères d’évaluation : la grainothèque est généreuse et Granagora crée un emploi durable


Le projet dans le temps

L’emplacement du « site de production » est identifié à Saleccia, au cœur du parc paysager remarquable, mis en œuvre par la famille Demoustier.
La mise en place de la serre a lieu en mars sous forme de chantier participatif. Pour ce faire, le terrain est nettoyé et nivelé à l’aide de gros engins mécaniques.

Par ailleurs, le sol est d’une importance capitale pour recevoir les plants dans des conditions optimales et sans apports chimiques. Après un bon défrichage, nous avons amené cet hiver fumier et BFR pour préparer le Jardin de semences de 500 mètres carrés, accessible depuis le Parc.
Une clôture robuste (gare aux lapins !) va être installée au printemps pour sécuriser le périmètre.

Nous avons initié cette année le stockage en grainothèque de graines de Solanacées (tomates, poivrons/piments, aubergines), cultivées en bio suivant les principes du jardinage en sol vivant.

Le réseau de Jardiniers-mainteneurs se densifie, lentement mais sûrement. Nous créons une charte de collaboration JM-Grainothèque lors de notre réunion du 2 mars.

En résumé, le calendrier se présente ainsi :

  • Hiver 2018 - 2019: mise en place de la structure (JDS et serre de production)
  • Mars: premier semis sous serre (poivrons & piments)
  • 2 Mars: Rencontres Granagora (session de printemps)
  • Printemps 2019: Projet d’entreprise en couveuse pour la production et vente de plants
  • Eté – automne 2019: Premières récoltes de graines de solanacées
  • Octobre: Rencontres Granagora (session d’automne).


Budget

L’argent de la collecte sera géré de manière rigoureuse!
La somme sollicitée représente le minimum indispensable pour pouvoir développer pleinement le projet.
Granagora nous l’espérons sera par la suite complètement autonome financièrement. Et dès que possible, Granagora dévoilera sa dimension éducative auprès des jeunes générations.

L’investissement se présente comme suit :

  • • Serre de 50 m2 (potentiellement alimentée en panneaux solaires) 2000 €
  • • Clôture du Jardin de semences 1100 €
  • • Nivellement du terrain (location pelle mécanique) 800€
  • • Analyse de sol (Auréa Agrosciences) 100€
  • • Matériel divers (Voile de pollinisation, irrigation, brouette, tuteurs, etc.) 300 €
  • • Terreau de semis pro (20 sacs de 70L à 15€) 300€
  • • Commission MOVE et frais logistiques de gestion 500€
  • • Marge de sécurité 400€

TOTAL 5500 €


Le Jardin de semences prend de fait toute sa place à l’avenir, avec la serre qui l’accompagne.
C’est le point d’ancrage de la constitution de notre future banque de graines adaptées au terroir. Une fois un volume de graines stockées conséquent, nous pourrons continuer à les distribuer gratuitement.

A cet égard, la gratuité est un moyen adéquat de terrasser l’économisme ambiant. Cette « gratuité d’émancipation » (P. Ariès) est à la fois économique et culturelle. Elle se démultiplie à travers de multiples projets à échelle humaine, ancrés localement dans le temps long.
Cela dit, la gratuité libère du prix, pas du coût.

Granagora reste gratuit et accessible à tous, mais produire une telle quantité de semences locales nécessite des moyens proportionnés.
A savoir un jardin de semences digne de ce nom, et une serre de production de plants maraîchers professionnelle.


C’est là que nous sollicitons un soutien financier pour mettre en œuvre la suite de ce projet collectif. 

Pourquoi Vous me direz-vous ?

Nous nous tournons vers la finance participative pour moult raisons, simples et pragmatiques.

Granagora est un projet que le collectif mène dans un esprit de permaculture, dont les 3 principes directeurs sont les suivants :

  • • Prendre soin de la terre
  • • Prendre soin de l´humain
  • • Partager équitablement.

Le côté participatif est donc au cœur du projet, et reste fondamental pour nous.
En outre, la responsabilité des acteurs contribue à la raison d’être de l’organisation.

Côté finance, il nous paraît indispensable de commencer petit, et mettre en œuvre une solution lente et pérenne. Donc pas de dettes ni d’emprunts à rembourser dans un délai de court terme. Il convient d’abord (en 2019) d’assurer une activité collective qui s’inscrit dans la durée.

A cet égard, Granagora est en quelque sorte l’embryon d’une ferme d’avenir, avec tout ce que cela suppose d’investissement humain et financier à venir… Petit clin d’œil ici aux généreux donateurs : leurs noms seront soigneusement conservés pour « valoriser » leur contribution dans le temps.

Enfin last but not least, Move Corsica est LA plateforme de financement participatif en Corse, et l’ancrage du projet sur le territoire reste pour nous un fil rouge à tous les niveaux.

Cinq bonnes raisons de croire en ce projet

  • • Obtenir des semences paysannes de variétés anciennes et reproductibles
  • • Soutenir un système local de production agro-écologique
  • • Participer à la création d’une grainothèque corse accessible à tous
  • • Cautionner un lieu d’expérimentation en permaculture
  • • Voter pour l’autonomie alimentaire insulaire comme projet politique.

A propos du porteur de projet Charles Hermier

  • 1994-1998 : Etudes de gestion
  • 2001-2007 : Enseignant à l’étranger (Economie et Anglais)
  • 2008 : BPREA Agriculture biologique et agroforesterie
  • 2009-2015 : Enseignant à l’étranger (Anglais, Français, Ecologie)
  • 2016-2018 : Jardinier à la Casa Fiurita de Saleccia
  • 2019 : Projet Granagora et création d’entreprise

28
sustegnu
1 310 €
nantu 2 000 €

Pudete arrivà à qualsìasi spesa di cumpensu, senza tassa s'è u prugettu ùn scuntrà u so testu. Fine chì hà da nantu à: 02/04/2019

vi ringraziu di sustegnu

Lucie Eymeri 18/03/2019 - 14:49
De tout coeur avec vous, merci pour ces belles initiatives !
Charles Hermier 18/03/2019 - 18:53
Merci à vous Madame! En Corse aussi les petits ruisseaux font les grandes rivières!
Philippe Choquart 14/03/2019 - 11:57
Bravo et Bon courage
Charles Hermier 14/03/2019 - 12:59
Merci beaucoup Philippe pour ta générosité! Du coeur à l'ouvrage oui il y en a besoin!!
SEBASTIEN NICOLAS 13/03/2019 - 23:25
Superbe aventure Charly, il y a des montagnes à déplacer, mais ta force tranquille fera des miracles. Le bise depuis le Maroc.
Charles Hermier 14/03/2019 - 13:02
Shoukrane l'ami! C'est en effet un projet pétri d'humble prétention!
Ninon Catto 13/03/2019 - 12:52
Longue vie à Granagora, au partage des savoirs et des semences :) et félicitations les copains, votre projet il déchiire! <3
Charles Hermier 13/03/2019 - 13:43
Merci Ninon, et vive les jardiniers-mainteneurs!
Nicolas Gauccard 12/03/2019 - 17:19
Salut Charli, salut à tte l équipe, Plein de succès dans votre projet et ambition. Je ne sais pas comment se lit le succès, mais si c est dans le maintien ou le re développement de la diversité, à fonds derrière vous. Bises Nico
Charles Hermier 12/03/2019 - 18:45
Tout à fait Nicolas, c'est de biodiversité cultivée dont il s'agit. Et merci à toi d'y participer!